Delta V Racing

L’ÉTÉ AMÉRICAIN

Auteur: Le: Nouvelle saison, nouvelles voitures, nouveaux circuits ! Encore une fois, iRacing ne nous a pas déçu dans leur nouvelle mise à jour, celle qui est intervenue ce mardi 4 juin sur le service. Commençons par les nouvelles voitures. Premièrement, les aficionados de GT seront ravis d’apprendre que deux nouvelles GT3 font leur apparition cet été : la Chevrolet Corvette Z06 GT3.R et la Ford Mustang GT3. Demandés depuis longtemps par les fans, ces deux bolides américains, munis d’un V8, seront sans aucun doute nombreux sur la piste en IMSA ou encore en GT Sprint. La nouvelle Ford Mustang GT3 (Crédits photo : iRacing) En Oval, deux nouveaux modèles de Street Stock ont été ajoutés : nommés « Eagle » et « Casino », ils rejoignent le modèle original, « Panther », qui reste gratuit pour tout le monde.Il est important de noter qu’Eagle et Casino sont payants, mais sont disponibles à l’achat dans un lot « deux pour le prix d’un » sur la boutique d’iRacing. Mis à part cela, les voitures NASCAR Truck Series ont été modifiées. En effet, il y a eu un gros travail sur l’aérodynamique et le châssis des véhicules, en plus de l’ajout d’un nouveau damage model. Au passage, sachez que le nouveau damage model a été ajouté à toutes les voitures sur iRacing. Les pilotes pourront également s’amuser sur de nouveaux terrains de jeux, avec l’arrivée du circuit espagnol de Navarre, mais aussi le Sachsenring, en Road.L’Oswego Speedway, situé dans l’État de New York, aux États-Unis, vient compléter le panel de circuits Oval. Le nouveau Circuit de Navarre (Crédits photo : iRacing) Deux autres points, la Porsche 911 GT3 Cup (992) a également changé, puisqu’elle a reçu son lot de mises à jour, comme le comportement des pneus, ou encore l’ajout du réglage des barres anti-roulis et de l’aileron arrière lors d’un arrêt au stand. Enfin, le système Tempest, que nous avons déjà évoqué sur le blog, est désormais appliqué aux deux nouvelles GT3, à toutes les GT4, à la Ligier LMP3, la Porsche Cup (992), et la Mazda MX-5. Voilà qui nous promet une belle saison de course à venir durant l’été, nous avons hâte de mettre la main sur chacune de ces nouveautés. Rendez-vous sur la piste !

FIN DE L’IVRA ENDURANCE SERIES

Auteur: Le: Ça y est, nous avons terminé notre première saison dans le renommé championnat IVRA Endurance Series.Les courses n’ont pas été de tout repos, et pourtant il nous en a fallu après des semaines d’entraînement intense. Cela fait maintenant trois semaines que la dernière course de la saison a eu lieu, sur le circuit de Fuji. La course a été trop courte pour la BMW GT3 #119 de Johann Martin-Meyer et Matthis Blanc, qui a dû abandonner. Quant à la BMW LMDh #14, elle a su éviter les embûches au départ. Le rythme n’était pas aussi rapide que celui des autres équipes. Malgré une erreur stratégique pendant une période de neutralisation de la course, Kevin Dauguet et Rémy Fortin ont assuré la 9ème place. Un nouveau top 10 pour nous ! (Crédits : Kevin Fitamant/Delta V Racing). Après la course, « KD », Capitaine de la BMW #14, nous a confié ceci :« On avait commencé un championnat en fanfare sur les deux premières manches avec de très bons résultats, dont un podium. Puis les trois courses suivantes nous ont nettement moins bien réussi avec un abandon à Watkins Glen, un crash avec la GT3 [la #119] à Interlagos et une infinité de pénalités à Spa-Francorchamps. On termine néanmoins sur une note positive avec une course propre et un résultat décent pour cette longue endurance de 12H à Fuji.Ce premier championnat IVRA a été l’occasion pour nous d’emmagasiner beaucoup d’expérience dans une compétition au niveau très relevé et une organisation hors norme. On retentera notre chance aux qualifications en septembre ! » La BMW GT3 #119 a elle aussi prouvé qu’elle méritait sa place dans ce championnat prestigieux. La méthodologie de travail partagée par le leader de l’équipage, Johann Martin-Meyer, a permis à nos pilotes GT de marquer les esprits à travers de belles courses comme la huitième place à Road Atlanta, ou encore la septième position à Watkins Glen. En tant qu’équipe, nous avons fort apprécié nous retrouver parmi les formations les plus prestigieuses sur la scène iRacing internationale, et nous comptons bien en refaire partie à l’avenir. Nos regards sont désormais portés vers les 24H du Nürburgring qui ont lieu ce week-end. Nous avons bien entendu des équipages prêts à en découdre sur l’Enfer Vert. Les compositions de ces derniers sont disponibles sur nos réseaux.

RÉCAP DE CES DERNIÈRES SEMAINES

Auteur: Le: Depuis les 24H de Daytona, la Delta V Racing a été très active sur le championnat IVRA Endurance Series et sur deux Special Events. Nous vous proposons donc un récapitulatif de ces dernières semaines. Le premier événement post-Daytona fut le retour du championnat IVRA Endurance Series après plusieurs mois de trêve, à Interlagos. Hélas, notre BMW GT3 #119 n’a pas vu l’arrivée de la course, et notre BMW GTP #14 a terminé hors du top 10. Une semaine plus tard, nos regards se sont tournés vers le circuit spectaculaire de Bathurst pour une course de 12H, dans laquelle nous avons engagés cinq GT3.Nous n’avons souffert que d’un seul abandon lors de cette course, celui de la McLaren GT3 #11. Toutes les autres voitures ont terminé la course, avec un podium pour la Ferrari GT3 #1, pilotée par Matthis Blanc et Vasco Da Silva. Retour en IVRA Endurance Series mi-mars pour une course sur le circuit de Spa-Francorchamps. Encore une fois, la BMW GTP #14 a terminé hors du top 10, mais pas la BMW GT3 #119, pilotée par Johann Martin-Meyer, Dorian Delagne et Thibaud Le Roy. En effet, ils ont remonté le peloton depuis la 21ème place sur la grille pour terminer à une belle 10ème place. (Crédits : Kevin Fitamant/Delta V Racing). Enfin, le week-end dernier a vu la pluie intervenir pour la première fois sur un Special Event iRacing. Les 12H de Sebring ont été dures pour trois de nos sept équipages : la Porsche GT3 #1, la Dallara LMP2 #11 et l’Acura GTP #112 n’ont pas vues l’arrivée de la course. En revanche, nous pouvons souligner deux très belles performances. Premièrement, la quatrième place de la Porsche GT3 #3, pilotée par François Perdriau et le nouveau venu, François Gomes Conceicao qui effectuait sa première endurance sous nos couleurs.La deuxième grosse performance du week-end est venue de l’Acura GTP #111 qui a terminé deuxième aux mains de Kevin Dauguet, Kevin Chaillon et Simon Vernier. Bravo messieurs ! Voici les dernières performances de nos pilotes ces 5 dernières semaines. Nous allons désormais nous concentrer sur la dernière manche de l’IVRA Endurance Series, à Fuji, le 27 avril. Le prochain Special Event se déroulera mi-mai sur le mythique circuit de la Nordschleife pour une course de 24H.

NOUVEAU PARTENARIAT POUR LES TCR

Auteur: Le: Crédits photo : Kevin Fitamant/Delta V Racing Les pilotes TCR n’ont pas pu manquer la dernière annonce sur le blog d’iRacing. Les développeurs, ainsi que le WSC (World Sport Consulting) ont annoncé un nouveau partenariat sur le long terme, qui va apporter le « branding » officiel pour les TCR Series sur iRacing. Celui-ci sera ajouté sur les quatre voitures TCR présentes sur le service iRacing, et la série va être renommée « iRacing TCR Virtual Challenge ». Le Président d’iRacing, Tony Gardner s’est dit « très impatient » d’annoncer ce nouveau partenariat, tandis que le président du WSC, Marcello Lotti, a déclaré être « fier » car cela va « donner une contribution cruciale afin de renforcer l’image de la compétition en TCR en Amérique du Nord ». La catégorie TCR est le summum de la compétition de voitures de tourisme. En effet, depuis son lancement en 2014, la catégorie TCR a été représentée par seize différents constructeurs à travers 27 modèles de voitures différents. Sa popularité a également été notée sur iRacing, à travers l’IMSA Michelin Pilot Challenge, présent sur le service depuis de nombreuses années. Ce partenariat est bien plus qu’un simple changement de nom. iRacing pourrait ajouter d’autres voitures TCR sur son service, comme ils l’ont laissé entendre sur leur blog. Les changements que ce partenariat va apporter seront visibles dans les prochains mois.

DE GROS NUAGES ARRIVENT SUR IRACING

Auteur: Le: Il y a deux jours, iRacing a annoncé une grosse mise à jour à venir dans trois semaines sur son service. Nous avons simplifié l’article afin de ne garder que l’essentiel, et en Français. La première mise à jour est l’arrivée très attendue par de nombreux pilotes de la pluie sur iRacing. Suite au report de 3 mois annoncé par les développeurs, ces derniers ont travaillé sur de nouvelles voitures afin de rendre l’arrivée de la pluie sur le service encore plus complète. Désormais, la liste des voitures titulaires du Système Tempest seront toutes les GTP, toutes les GT3, la Dallara LMP2, la FIA F4, la Toyota GR86, et la Ray FF1600. Exemple de course sous la pluie (Crédits photo : iRacing) Les développeurs mettent déjà l’accent sur la physique très différente des voitures sous conditions pluvieuses par rapport aux conditions sèches auxquelles nous sommes tous habitués depuis longtemps sur iRacing. Ils expliquent également comment une piste réagit lors d’une course sous la pluie. Globalement, l’usure de la trajectoire « normale » par temps sec use la piste et ses aspérités, ce qui réduit l’efficacité du pneu pluie sur cette trajectoire dite « normale ». Cela explique les trajectoires très différentes utilisées par les pilotes professionnels lors de courses sous la pluie. À noter qu’il est très fortement conseillé pour tous les pilotes de se faire la main avec le Système Tempest dans des sessions d’essais, ou en course avec des IA avant de s’inscrire à une course officielle. Des courses sous la pluie seront prévues lors de la Week 13 afin que les pilotes puissent prendre de l’expérience en course sans sacrifier leur iRating. La pluie sera activée par les administrateurs selon l’égibilité des différentes séries au Système Tempest, et si ce dernier est approprié au niveau de compétition de la série. Il ne sera activé que lors de certaines semaines de courses, sans doute annoncées sur les réseaux et forums d’iRacing. Le Système Tempest fonctionne selon les données météorologiques récoltées par iRacing sur les circuits présents sur le service. Un radar sera disponible afin d’analyser les prévisions météo mais celles-ci peuvent ne pas se montrer 100% fiables, comme dans la vraie vie. Les spotters et crew chiefs déjà implémentés dans iRacing informeront les pilotes des divers changements de conditions météo. Les développeurs vont implémenter une nouvelle UI pour les nouveaux arrivants sur le service avec beaucoup de tutoriels afin de configurer leur jeu le plus facilement possible.Ils souhaitent aussi faire une refonte de l’UI. La première étape sera une navigation légèrement différente à travers les différentes catégories proposées sur l’UI. Voici ce à quoi ressemblera bientôt l’UI d’iRacing (Crédits photo : iRacing) En plus de l’arrivée de la pluie sur iRacing, de nouveaux circuits vont faire leur apparition sur le service : Misano et Portimao en Road, et Millbridge en Dirt. Notons aussi que quatre circuits seront rendus gratuits par iRacing : Oschersleben, Snetterton, Lédenon et Winton. Les vibreurs 3D feront leur apparition sur les circuits de Sebring et Daytona, avec naturellement les deux nouveaux circuits Road qui seront dotés de cette fonctionnalité. Pour ce qui est des voitures, une nouvelle série, la Super Formula Lights, l’antichambre de la Super Formula, fera son apparition. Une voiture Dirt/Oval sera distribuée gratuitement : la dirt Micro Sprint. La Dallara IR18 verra également quelques changements, en collaboration avec le championnat INDYCAR. Des changements de physique pour les voitures NASCAR sont prévus pour le mois de juin. En parlant de monoplaces, sachez qu’iRacing a décidé de séparer l’iRating en Road : désormais les pilotes auront un iRating séparé entre les monoplaces et les autres voitures Road. Lors de cette séparation, tous les pilotes auront leur iRating actuel sur les deux nouvelles licences. Enfin, iRacing nous a donné un avant-goût de ce qui va arriver dans les prochains mois. Voici une liste des quelques nouveautés pour 2024 et 2025 : – Ajout du Circuit de Navarre et du Sachsenring côté Road, potentiellement deux nouveaux circuits anglais.– Ajout d’Oswego Speedway en Oval.– Rescan de Spa à venir.– Remaster de la NASCAR, en parallèle au projet de jeu sur console NASCAR ‘25.– Les courses d’endurance pourront bientôt supporter 15 types de voitures différentes au lieu des 11 actuelles.– Ajout d’un mode Carrière d’ici 2025. Nous espérons avoir simplifié le plus possible la longue liste de nouveaux contenus et fonctionnalités à venir sur iRacing. Il ne nous reste plus qu’à attendre encore trois semaines avant de tester toutes ces nouvelle choses sur notre simulateur préféré.

ENCORE DES PODIUMS À DAYTONA !

Auteur: Le: Le plus grand évènement de l’année sur iRacing s’est déroulé le week-end dernier : les 24H de Daytona. Cette année, plus de 18 500 pilotes ont pris part à cette course, dans 4 000 équipes à travers 95 sessions de courses différentes à travers le week-end.Parmi les pilotes engagés, nous pouvons compter des pilotes professionnels comme Max Verstappen, triple Champion du Monde de Formule 1, ou encore Tony Kanaan, vainqueur de l’Indy 500. Nous avions cinq autos engagées pour cette course, voici les différentes compositions d’équipages :NB : Tous les équipages ont courus lors du timeslot de samedi à 13H, à l’exception de la Cadillac LMDh #112 qui a couru à 17H ce même jour. – Cadillac LMDh #14 : Kevin Dauguet, Julian Plumet, Thomas Lachenmayer (Split 4/45)– Cadillac LMDh #112 : Kevin Chaillon, Vincent Chaussonnet, Nicolas Vansteene, David Kazerty (Split 1/16)– Dallara LMP2 #113 : Thomas Jaz, Florian Renault, Sylvain Gilles, Laurent Hary (Split 9/45)– Porsche GT3 #1 : Vasco Da Silva, Yannick Schwarz, Emeric Padrines, Thibaud Le Roy, Vivian Dabert (Split 8/45)– Porsche GT3 #2 : Johann Martin-Meyer, François Perdriau, Gilles Bruxer, Franck Pedrazzini, Renaud Charrier, Anthony Tron (Split 18/45) Les fortunes ont été diverses et variées lors de ces 24 heures. La Porsche GT3 #1 a terminé troisième de sa catégorie après une belle course, majoritairement passée dans le top 5. Grâce à une bonne stratégie de carburant et un pilotage propre, les hommes de Vasco ont obtenus un podium largement mérité, bravo à eux. La Porsche GT3 sœur, la #2, n’a pas eu de chance avec de nombreux incidents la forçant à renoncer durant la nuit. Leur début de course n’en était pas moins excellent puisqu’ils étaient premiers. La Porsche GT3 #1 négociant le trafic (Crédits : Kevin Fitamant). Quant à notre unique équipage LMP2, c’est Thomas Jaz qui a effectué la pole position. Après avoir mené la première partie de course, l’équipage a perdu la tête avec les relais de Laurent et Sylvain qui ont ramenés une voiture propre. Plus tard durant la course, Florian a rencontré un problème technique, puis Sylvain écope d’un stop & go de 40 secondes pour une infraction dans la pit lane. Au final, la #113 termine 8ème de sa course. La Cadillac LMDh #14 a signé le meilleur résultat de la Delta V Racing sur cet évènement avec une belle deuxième place. Parti 12ème, Kevin Dauguet a fait un gros triple relais dès le départ en gagnant 8 places. L’équipage monte peu après sur le podium virtuel et y est resté toute la course. Les leaders ont été plus efficaces sur leur économie d’essence, ce qui leur a donné la victoire mais l’écart n’était que de moins de 15 secondes sur la ligne d’arrivée. Pour terminer, la Cadillac LMDh #112 est partie 15ème puis a connu un incident avec une LMP2 agressive durant la nuit, ce qui a donné des dégâts et fait perdre un tour à l’équipage du Président Chaillon. Néanmoins, les pilotes sont allés au bout de la course et ont terminé 12ème après une belle remontée de nuit. Daytona n’a encore une fois pas déçu et nous pouvons désormais nous tourner vers nos prochaines échances, notamment l’IVRA à Interlagos, repoussée à mi-février, et les 12H de Bathurst où nous aurons plusieurs autos engagées.

RECAP DE LA SAISON AVANT LES 24H

Auteur: Le: Les 24H de Daytona approchent à grands pas et nous aurons bien évidemment plusieurs autos engagés pour cet évènement. Avant cela, nous vous proposons un récapitulatif des quelques résultats notables de nos pilotes ces cinq dernières semaines. L’année a très bien commencé pour la Delta V Racing avec une victoire lors de la toute première course du championnat Global Endurance Series de la saison. Après une course propre et sans embûches, contrairement aux 9 autres équipes devant eux au départ, David Kazerty et Thomas Lachenmayer se sont imposés sur le circuit d’Hockenheim en LMDh. La Cadillac LMDh Delta V Racing en action à Hockenheim (Crédits : David Kazerty). Notre champion TCR, Vincent Chaussonnet, a participé aux deux premières manches de l’IMSA Michelin Pilot Challenge et y a signé deux bons résultats : une 4ème place à Motegi et une 6ème place à Daytona. Il a également participé au Roar Before the 24 en LMP3 et s’est classé 7ème.Deux autres pilotes ont effectué des résultats remarquables lors de ce préambule des 24H de Daytona Franck Pedrazzini a terminé la course en 9ème place en classe TCR, et Kevin Dauguet a signé un beau podium en LMP3. Dauguet, qui participera aux 24H de Daytona ce week-end, a terminé 5ème et 6ème de ses courses IMSA Endurance auxquelles il a participé en solitaire sur les circuits du Mans et de Daytona, en LMDh.Un autre équipage a participé à la course IMSA Endurance à Daytona : Thomas Jaz et Florian Renault se sont classés dans le top 5 après être parti en première ligne dans leur Dallara LMP2. Pour terminer, nous félicitions Emeric Padrines pour sa récente victoire à Daytona en VRS Endurance, course qu’il a remporté en solitaire dans sa Porsche GT3. Notre attention se porte maintenant sur la course des 24H de Daytona, l’un des plus gros Special Events de l’année. Nous souhaitons bonne chance à toutes les équipes participant à cet évènement.

INDYCAR IS BACK

Auteur: Le: Crédits image : iRacing / Montage par Kevin Chaillon Cette semaine, iRacing a annoncé le retour de la licence INDYCAR officielle sur son service, après un passage tumultueux chez Motorsport Games. Parmi les changements à venir avec ce retour, la course Indy 500 officielle sera de nouveau ajoutée au calendrier des Special Events sur iRacing cette année. Plus de détails sur l’évènement seront donnés à la fin du mois. En plus du branding INDYCAR SERIES dans plusieurs séries sur iRacing, les pilotes auront accès au contenu INDYCAR pour des évènements privés, ainsi que des ligues.Notons aussi qu’une extension de licence pour l’Indianapolis Motor Speedway a été mentionnée dans le communiqué publié par iRacing. Cet accord entre en vigueur avec effet immédiat. L’Indy 500 devrait sans doute avoir lieu au mois de mai comme la vraie course. Le retour de cette épreuve mythique sur iRacing devrait en réjouir plus d’un.

ENTRETIEN AVEC LE PRÉSIDENT

Auteur: Le: Nous commencerons cet article en présentant à nos lecteurs nos meilleurs vœux pour l’année 2024. Nous espérons que vous continuerez à nous lire au fil de cette nouvelle année de simracing. Aujourd’hui, nous avons eu un entretien avec le Président de la Delta V Racing, Kevin Chaillon, à propos de l’année qui s’est écoulée et les projections d’avenir de l’équipe. Kevin, quel bilan tirez-vous de cette année ? K : Une année très positive où la Delta V a passé un nouveau cap. Nous avons consolidé notre présence à l’international et notre présence dans les hauts splits sur les Special Events. Nos membres ont montré une implication exceptionnelle et cela a porté ses fruits ! Sans eux, l’équipe ne serait pas ce qu’elle est ! Quel a été le meilleur moment de 2023 ? K : Sans aucun doute la qualification à l’IVRA. L’équipe attendait ça depuis longtemps et c’était un objectif fixé depuis la restructuration de l’équipe, son accomplissement a été un sacré événement et une joie immense pour nous. Justement, que signifie pour vous cette qualification dans le championnat IVRA ? K : L’IVRA représente ce qu’il se fait de mieux en terme de ligue privée sur iRacing. Avec sa renommée internationale, on y retrouve certaines des meilleures équipes et pilotes du monde; y figurer est une immense fierté. Nous avons cœur à représenter la communauté francophone dans cette compétition ! L’équipe a organisé son premier événement, Le Mans Legends, en juin. Peut-on s’attendre à d’autres événements dans le futur ? K : Pour une première expérience, les retours ont été plus que positifs. Organiser un tel événement aux ambitions fun et détente, afin de réunir avant tout la communauté, a été clairement une réussite. Nous n’excluons pas d’organiser une seconde édition. Cela reste à voir si les moyens humains seront au rendez vous au niveau de l’organisation. Une co-organisation avec une autre structure francophone n’est pas à exclure. On s’attend à de nombreux changements sur iRacing dans les mois qui viennent, quel est votre regard sur l’évolution d’iRacing en ce moment ? K : Selon moi, iRacing a toute les cartes en main pour devenir la première simulation du marché. Avec la constante évolution du marché notamment avec les différentes acquisition de licences qui passent d’un studio de développement à l’autre, tout semble bien s’articuler pour qu’iRacing récupère les licences favorites des simracers. Avec Motorsport Games qui a du mal à relever la tête et Rennsport qui reste une niche, aucune autre simulation ne semble prédestinée à s’établir en tant que leader du marché.Avec les prochaines mise à jour qui vont arriver sur iRacing et les rumeurs d’acquisition de licences (comme le retour de l’IndyCar), la simulation va être de plus en plus complète. Il ne manque que la pluie et une excellente gestion des gommes et des différents types de pneumatiques pour que le jeu soit parfait. Et pour terminer, quid de 2024 pour la Delta V Racing ? K : On espère une année encore meilleure que 2023 ! Depuis 2021 on est en constante évolution, espérons garder cette évolution. L’objectif principal est de consolider notre présence à haut niveau. Ensuite, en termes de structure à proprement dit, nous avons pour volonté de consolider financièrement nos bases et de se rapprocher de plus en plus d’une organisation semi-professionelle.

POUR ANNA

Auteur: Le: Il y a cinq ans, un événement caritatif a fait son apparition sur la scène iRacing française : les 24H for Anna. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une course d’une journée afin de récolter des fonds pour aider cette jeune fille, atteinte d’une maladie rare, ainsi que d’autres enfants qui se trouvent dans la même situation. Le nom de cette maladie est l’aplasie médullaire idiopathique. C’est une maladie qui touche la moelle osseuse et nécessite une greffe de cette dernière, ce qu’Anna a reçu. Hélas, la greffe a eu des effets secondaires qui a brûlé son corps ainsi que ses intestins au deuxième degré. L’oncle de la jeune fille, Sébastien « Pouetos » Poidevin, a eu l’idée de créer cet événement caritatif afin d’aider sa nièce et d’autres enfants. Les 24H for Anna sont aussi devenus partenaires avec l’association Hubert Gouin Enfance et Cancer. La livrée spéciale 24H for Anna (Crédits : Kevin Fitamant). L’événement iRacing dont la Delta V Racing fera naturellement partie se déroulera le week-end du 16 et 17 décembre sur le circuit de la Nordschleife. Les voitures sélectionnées pour cette course sont un panel de GTE, GT3, Porsche Cup et TCR. D’autres courses caritatives auront lieu sur d’autres simulations de course automobile tels que rFactor 2 ou Assetto Corsa Competizione. De plus en plus de dons ont été collectés depuis la première édition des 24H for Anna, en 2020. L’événement a également fait presque 100 000 vues l’année dernière. Si vous souhaitez faire un don, nous vous prions d’utiliser le lien suivant : https://streamlabscharity.com/teams/@24-hours-for-anna-20232024/24-hours-for-anna-20232024?member=620973857448268740&l=fr-FR En ce qui nous concerne, nous aurons deux streamers officiels de l’événement : Johann Martin-Meyer, ainsi que Franck Pedrazzini. Les liens vers leurs chaînes respectives se trouvent en bas de cet article. Nous vous attendons nombreux pour cet événement et espérons que le nombre de dons ne fera qu’augmenter cette année. Faisons-le pour Anna et pour sa famille. Lien vers la chaîne de Johann : https://www.twitch.tv/johann_deltavLien vers la chaîne de Franck : https://www.twitch.tv/franck_pedrazzini